Les femmes et les lettres

Je crois que c’était en mars dernier, j’avais vu passé sur le blog de Britney  un article(celui-là même)[ce titre d’article <3] dans lequel elle parlait du nombre d’ouvrages (de divers genres) écrit par des femmes qu’elle avait lu. Je ne me suis jamais posé la question en achetant mes livres je l’avoue, je vais souvent vers des auteurs que je connais, dont j’entends parler et dont on me parle. Et en regardant par la suite ma bibliothèque, je me suis rendu compte du carnage, je n’ai pas compté, mais je dois avoir à peine 20% d’auteur-e-s femmes. Un sacré comble, étant moi-même femme, pourquoi ne lis-je donc pas les livres de mes semblables ?

Mais la réponse est finalement toute faite, il y a bien sûr le patriarcat qui a du mal avec le sexe opposé, de cela découle un enseignement de la littérature exclusivement (je pèse mes mots) masculine. J’ai fait mes petites recherches et on peut noter qu’au bac 2015 de français, peu importe la section, aucun texte de femme n’était présenté dans les corpus (alors que excusez-moi mais Racine, sérieusement ?2015 quoi.)

On note aussi que sur ces 10 dernières années, aucune femme n’a été enseignée en Littérature, par contre on va bien chercher du Pascal, du Shakespeare, des ouvrages qu’on a lu et relu et re-relu pendant nos années scolaires.

Il y a quelques années on m’a offert Les 1001 livres qu’il faut avoir lus dans sa vie (ma bible), et ce matin je me suis amusée(non) à1911502491_small_1 compter le nombre d’auteur-e-s femmes qu’on y trouve. Sur 728 auteurs, on y trouve 150 femmes, soit 20.6%. Alors je suis bien d’accord que c’est une bibliographie de « classiques », c’est normal d’y trouver Hugo, Tolstoï ou Dickens, mais si peu de femmes, vraiment ? Notons aussi que très souvent, on trouve un seul ouvrage par auteur, mais alors que pour Rousseau ou H.G. Wells on trouve aisément 3 à 4 livres présentés, une seule femme à droit à autant de « classiques », il s’agit de Virginia Woolf, qui en compte 4. Les 149 autres femmes n’ont le droit qu’à 1 seul ouvrage (peut-être 2 parfois).

Et j’ai poussé encore un peu plus loin, j’ai regardé le programme du Salon du Livre 2015, en cochant uniquement(pour commencer) le programme de l’invité d’honneur de cette année, le Brésil, et j’ai remarqué que sur les 149 auteurs invités pour venir dédicacer à propos de ce thème (bon on y trouve Francis Huster, je cherche encore le lien honnêtement), on trouve 1 femme de plus ! Soit 75 femmes pour 74 hommes, prenons-note.

Concernant les dédicaces BD, nous avons eu 297 intervenants, dont 234 hommes, soit 63 femmes, sans commentaire. (En sachant que si un-e auteur-e était déjà présent dans la liste pour le Brésil je ne l’ai pas compté).

Et j’ai enfin comparé les auteur-e-s de romans-fictions, les plus nombreux, et cette fois en comptant les auteur-e-s invités sur le thème du Brésil, ce qui nous donne un total de 584 hommes pour 484 femmes,  je pense qu’il y a une petite marge d’erreurs dans mes calculs, il est possible que mes yeux aient louché vers la fin. Je voulais comparer les auteur-e-s pour chaque catégorie mais rien que faire ces 3 là m’a pris un temps fou, je le ferais peut-être plus tard. Vous pouvez vous procurer mon document ici si ça vous intéresse.

Loin de moi l’idée de pointer du doigt en criant « MISOGYNIE » (bon si un peu peut-être quand même), parce que l’organisation de salons demande de la logistique, certain-e-s auteur-e-s ne sont pas forcément disponibles, etc. etc., il n’empêche que, même si je note les efforts sur la présence de femmes, la différence concernant la BD est assez impressionnante et ne reflète pas vraiment le marché.

Tournons-nous  à présent vers les prix dédiés à la littérature et prenons le Prix Nobel, décerné depuis 1901. On comptabilise seulement 9 femmes détentrices du prix depuis 114 ans. Le Prix Goncourt, décerné depuis 1903, est présidé par 10 auteur-e-s, actuellement on ne peut y voir que 2 femmes. En plus de 100 ans, seulement 2 femmes ont eu la chance de présider l’académie (Colette et Edmonde Charles-Roux). On a du attendre 41 ans, soit 1944, pour voir une femme recevoir ce prix (Elsa Triolet). A ce jour, seulement 9 femmes ont eu ce prix. Je pourrais faire tous les prix littéraires français(Goncourt de la Poésie depuis 1985 : 4 femmes ; Goncourt des Lycéens depuis 1988 : 9 femmes…), bref vous voyez le tableau.

Donc depuis quelques mois j’essaye de lire plus de femmes, j’ai récemment demandé de l’aide sur Reddit et grâce à de nombreuses réponses(et un commentaire bien sexiste « mais pourquoi que des femmes pfff ») je me suis fait une petite liste qui devrait me durer quelques temps. La question de base serait bien sûr « Pourquoi n’allons-nous pas naturellement vers des auteur-e-s femmes », et c’est simple, regardons autour de nous. Je parlais en début d’article du patriarcat, ce dernier englobe absolument tous les aspects de la société, les émissions littéraires accueillent de ce fait très peu de femmes. C’est très flippant quand on se rend compte que notre bibliothèque est composé à 90% d’auteurs hommes « sans raison » (et ne venez pas me dire que les femmes ne savent pas écrire).

En bref, lisez des auteur-e-s femmes, elles ont plein de choses à raconter.

tumblr_inline_njrxeg59oY1rchibl

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s