Aujourd’hui j’ai vu : Sherlock saisons 1 et 2

Bon c’est un mensonge j’ai vu les deux saisons ce week-end.

Ce week-end je me suis donc fait les deux saisons de Sherlock. Rien d’extraordinaire puisqu’il n’y a que 3 épisodes pour chacune. Des épisodes de 90minutes certes, mais ça va assez vite. TROP vite d’ailleurs. Pour ceux n’ayant pas vu, ne vous inquiétez pas je ne vais rien spoiler, je vais juste essayer de vous donner envier 😛

Sherlock donc, série de la BBC et de notre good old Steven Moffat, avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Je dois avouer que je n’ai lu (pas encore) aucun Conan Doyle, je n’ai jamais vu aucun film avec Sherlock Holmes (je compte pas vraiment ceux avec Robert Downey Jr…). Bref c’était totalement par hasard que j’ai décidé de regarder cette série, même si bon nombre de personnes de mon entourage l’adore.  Je n’avais donc pas trop d’a-priori.

La série se déroule au XXIè siècle, et c’est vraiment très appréciable de ne pas trouver ENCORE un Sherlock Holmes de l’époque. Notre Watson rédige donc son propre blog et Sherlock textote par-ci par-là.

Le premier épisode marque la rencontre entre Holmes et Watson, Sherlock apparait comme un sociopathe et un connard fini (ce qu’il est, il faut bien se l’avouer.) (enfin un peu, mais on l’aime quand même), qui prend son pied à résoudre des énigmes, et plus elles sont glauques plus il apprécie. Watson, revient d’Afghanistan relativement traumatisé et leur rencontre va l’amener à se détacher de tout ça. Cette rencontre marque le début d’une amitié, ou plutôt d’une relation innommable.  La première saison est à mon sens une saison qui pose les bases entre Watson et Sherlock, les personnages et leurs caractères. Cela ne veut pas dire que les épisodes soient moins intéressants, mais j’ai clairement plus pris mon pied durant la saison 2.

Déjà la fin de la saison 1 va tous vous coller à votre siège. Et là j’ai fortement pensé aux personnes qui ont commencé à regarder dès la sortie de l’épisode, en mode wouhwouh la fin de saison et qui se sont pissés dessus en hurlant MOFFAT !!! Moi j’ai eu de la chance de n’avoir qu’a attendre le lendemain pour voir la saison 2.

La saison 2 donc, commence par un amazing épisode introduisant un nouveau personnage juste amazing aussi. Cette saison montre la tentative d’humanisation de Sherlock envers Watson et plus généralement les gens qui l’apprécient. Le deuxième épisode est assez creepy, pas vraiment dans la même optique que les précédents et on est tellement contents de ça. Je dis ça dans le sens qu’on est agréablement surpris de découvrir ce côté là de Sherlock, que ce soit le personnage ou la série. Et la fin de saison, bah… Epic. Fucking epic. Et là j’ai rejoint le clan des furieux qui hurlent MOFFAT !!! car purée il faut attendre 2013 pour la suite. C’est clairement de la torture, je vous le dis.

Ce qui est d’autant plus trop bien, c’est que c’est plein d’humour. A la base je suis peu fan des séries policières, et honnêtement je m’attendais à ce style là hein. Eh bah non. A chaque fois je suis sur les fesses quand Sherlock nous fait part de sa « science de la déduction ». J’me suis autant marrée que je n’ai été émue.(Franchement mais la fin de la saison 2. Han.)

Et c’est juste OVER méga bien filmé, les couleurs sont géniales, et j’adore avoir l’espèce de « point de vue ordinateur » quand Sherlock « analyse » les gens, ou regarder les textos s’afficher dans le vide quand il en envoie/reçoit. C’est visuellement agréable, voilà. C’est beau.

J’avais pas envie de faire un article génialissime d’interprétation parce que y’en a déjà mille sur l’internet, j’avais envie de le faire à ma façon. J’ai tendance à vouloir que mon entourage regarde les séries que j’apprécie, et si ce même entourage n’a clairement pas envie de se mettre à Doctor Who (ce que je pleure tous les soirs dans mon lit), j’espère pouvoir les convaincre de regarder Sherlock, parce que c’est Anglais dans toute sa splendeur et sa grandeur (oui c’est particulier d’associer ces deux termes avec le terme anglais je sais…). T’as juste envie d’en voir plus, les épisodes sont longs mais jamais assez.

Enfin bon il est minuit et demi et je fatigue un peu (ah la la so hardcore !). Franchement, regardez Sherlock, c’est géant. Sur ce moi je vais me procurer le maximum de livres de Conan Doyle.

 

Bonne soirée tout le monde, et bon courage à ceux qui passent leur bac !

Publicités

Une réflexion sur “Aujourd’hui j’ai vu : Sherlock saisons 1 et 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s